Aventurier 2 : Gabriel de Deh’ad

Standard

Gabriel, un barde errant venu de Deh’ad, village situé dans le Nord du Royaume de Gwidre, est tout indiqué pour chanter les exploits des Aventuriers d’Esteren.

Les Feondas frappent partout. Si Ard-Amrach, la capitale de Gwidre, a échappé à la destruction, ce n’est pas le cas du village fortifié de Deh’ad. Cinq ans après la tragédie, Gabriel continue d’errer à travers la péninsule de Tri-Kazel. Il y a tout perdu : épouse, famille, amis et avenir. Ces pertes le rendent souvent triste, mais Gabriel parvient à l’exprimer par le chant et la musique. Il joue de la lyre, car son précieux luth fut détruit au cours du massacre.

Le barde Gabriel de Deh'ad

Au départ, Gabriel se sentit responsable de son malheur. Il aurait dû être présent pour les siens ce jour là. Au lieu de ça, il était en mission à la capitale Ard-Amrach pour confier une lettre du prêtre de son village au Hiérophante Anthénor lui-même. Gabriel aurait pu se donner la mort et les rejoindre, mais c’est le célèbre chroniqueur Aeldred Firdh, l’auteur de Peuples, population et périples, son mentor, qui lui conseilla de suivre la même voie que lui : l’errance.

Avant de vivre sans attache, Gabriel fit partie du conseil du village de Deh’ad en tant que barde, penseur et orateur. La politique n’a aucun secret pour lui. Si le Temple a le bras long et exerce son pouvoir depuis Ard-Amrach, les nobles de Gwidre manifestent encore leur influence dans les zones rurales. Jour après jour, Gabriel les rencontre pour les persuader d’agir en faveur de la population laissée sans défense contre les Feondas. Si les succès sont au rendez-vous, Gabriel a tout de même réussi à se faire de nombreux ennemis parmi la noblesse : certains seigneurs refusent d’obéir aux ordres dictés par un simple barde.

Gabriel est si beau et charmant qu’il n’aurait aucun mal à retrouver l’amour d’un foyer. Cependant le jeune homme de 20 ans se refuse à ces sentiments. Il leur préfère l’errance. Mais Gabriel n’est pas seul lors de ses voyages, il s’accompagne d’une chienne qui l’aide à chasser. Elle est toujours prête à l’écouter et participe même à ses spectacles. C’est peut-être sa nature nomade qui influença Gabriel dans le choix de son nouveau compagnon de route : un varigal du peuple Tarish. Gabriel a une longue route à faire de Gwidre à Kel Loar. Son mentor Aeldred Firdh l’y a invité. Il compte présenter devant tous les intellectuels de la péninsule le septième tome de son œuvre, manifeste de ses errances en Tri-Kazel.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s