Souvenirs de la Septième Mer

Standard

Il y a quelques jours, mon cœur s’est emballé quand j’ai appris que John Wick nous prépare une nouvelle édition de son célèbre Seventh Sea (Secrets de la Septième Mer pour la VF).

7th Sea, le logo

J’ai passé de bons (et de moins bons) moments sur ce JDR où j’ai uniquement officié en tant que joueur. Pour l’héroïsme et la grande aventure, il n’y avait pas mieux en 1999.

Le jeu a laissé son empreinte dans l’histoire des systèmes. Pour moi c’était d’abord la découverte du Roll & Keep auquel je suis toujours attaché aujourd’hui (Trône de Fer). Tel un mousquetaire, on pouvait battre, à 4 contre 100, des sbires lancé sur les PJ par le grand méchant de l’histoire. Le système permettait cet aspect héroïque et d’autres JDR l’ont ensuite adopté. Bien sûr certains éléments du système ont vieillis aujourd’hui. C’est donc avec une joie non dissimulée que j’ai hâte de voir ce que Wick nous concocte, lui qui a souhaité un jeu plus moderne et dans l’air du temps. Un système sans dé peut-être (c’est mon petit doigt qui me l’a dit) ?

7th Sea est original sur bien des points, mais son univers manque de finesse et d’harmonie. On se retrouvait avec la vieille Europe camouflée sous de nouveaux noms (Vodacce, Castille, Avalon…). Chaque nation accumulait des clichés parfois risibles. Le pire sans doute était ce mélange improbable entre des éléments médiévaux et la Renaissance. Quel fouillis ! Les historiens de formation (dont j’ai fais partie) s’en arrachent encore les cheveux. Ce qui était vraiment triste c’est de voir que chaque nation avait une seule ambiance, et toutes étaient différentes. Nous sommes certes devant un jeu haut en couleurs, mais ce n’était pas une raison de fixer de telles barrières. D’ailleurs on pouvait très bien se contenter du jeu de base et d’une ou l’autre extension nation suivant l’ambiance recherchée pour la campagne. C’est toutefois le point noir de la gamme à mes yeux, son manque de liant entre les peuples et les contrées de Theah.

Theah

Toutefois, il faut se rappeler que John Wick l’envisageait avant tout comme un jeu de cape et d’épée en Italie avant que d’autres mains étrangères viennent se greffer à son projet. Tout le monde y a ajouté son idée, mais sans garde-fou ni cohérence. Avec Wick seul aux commandes, on peut espérer qu’une telle bévue ne se reproduise plus.

Les plus mordus d’entre vous se souviennent également des faux-pas de 7th Sea comme les organisations secrètes (Le Collège Invisible, Los Vagos ou encore les Filles de Sophie… ahaha) et le grand secret autour de la magie et des démons (je l’échange volontiers pour tout nouveau meta secret digne d’intérêt).

On se souvient aussi des magnifiques peintures de l’illustratrice Terese Nielsen. Pourvu qu’elle soit à nouveau au rendez-vous.

Nation Vodacce

Alors après tous ces souhaits, je ferais également une dernière mention concernant les mers qu’on aimerait tous voir plus présentes et importantes qu’auparavant.

2016 sera une bonne année …

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s